top of page
Rechercher

La gestion du stress

Dernière mise à jour : 9 oct. 2021



Biologiquement, le stress est l’ensemble des ajustements qui préservent notre équilibre interne.


Le stress est une réaction physique et psychologique de défense de l’organisme qui mobilise ses ressources face à un changement ou à un danger réel ou fictif.


C’est un sentiment de tension qui se crée car il y a décalage entre ce à quoi on aspire et ce que l’environnement nous présente.


Physiologiquement le stress mobilise notre énergie et nous prépare à réagir mais le stress a un coût d’autant plus élevé qu’il se prolonge.

Il existe 3 stades de stress prolongé selon le médecin et théoricien du stress Hans Selye :

  • Stress aigu :

Les premières manifestations sont une augmentation du rythme cardiaque, de la glycémie et de la tension artérielle.

Le corps se prépare à réagir.


  • Résistance- stress qui se prolonge :

L’organisme s’adapte à la situation en maintenant à un niveau élevé ses dépenses énergétiques.

L’activité générale et la concentration mentale restent élevées


  • Epuisement- Stress chronique :

Pour un stress trop prolongé ou de trop forte intensité, l’organisme finit par ne plus pouvoir faire face à l’agression.

Les ressources physiques et biologiques s’épuisent et les problèmes de santé apparaissent.


Apprendre à gérer le stress et ne pas se laisser déborder est dès lors primordial pour notre organisme.


Comprendre ce qui se passe à l’intérieur permet de pouvoir prendre conscience de nos perceptions et de pouvoir les transformer, les réadapter, les ajuster, les réévaluer.


En fait toutes nos réactions découlent de nos perceptions. La perception qu’on a d’une situation a peu à voir avec la situation immédiate. C’est notre histoire qui conditionne très largement la manière dont on va interpréter une situation.

Notre passé oriente le regard que l’on a sur soi et sur le monde.


Le système nerveux prend les informations en référence de ce qu’on a déjà vécu.


La bonne nouvelle est que notre vision du monde est flexible quand on perçoit que ce n’est qu’une partie de la réalité.

Il est donc possible d’ajouter d’autres angles de vue.


Concrètement, il est vivement recommandé de mettre en place une hygiène de vie à base par exemple :


- d’exercices de respiration

- d’automassages

- d’exercices de sophrologie

- d’activités sportive, culturelle, de plein air, musicale…

- de méditation de pleine conscience

- de s’entourer de personnes ressource


L’accompagnement par un professionnel peut apporter une oreille bienveillante et ouvrir les yeux sur certains aspects de sa vie.


La sophrologie et la réflexologie faciale ( Dien Chan) offrent un grand soutien dans la gestion du stress :


- La sophrologie en proposant des exercices spécifiques à intégrer dans son quotidien.

- La réflexologie en proposant un protocole adapté aux maux physiques et psychologiques.


Le but de ces pratiques est d’accompagner à l’autonomie afin que chacun puisse s’approprier des techniques simples et obtenir par l’entrainement personnel des résultats de plus en plus efficaces.

En effet la répétition crée de nouveaux chemins neuronaux (grâce à la flexibilité du cerveau) et une meilleure gestion des émotions et du stress ouvre alors à d’autres possibles pour éclairer sa vie.

96 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page